• Home
  • Peut-on inclure des actifs numériques dans une assurance vie ?

Peut-on inclure des actifs numériques dans une assurance vie ?

Le monde de l’assurance vie est en constante évolution. La digitalisation des services financiers a ouvert la voie à de nouvelles possibilités d’investissement. Parmi celles-ci, les actifs numériques, tels que le bitcoin ou autres crypto-monnaies, sont de plus en plus plébiscités. Mais est-il possible d’inclure ces actifs numériques dans un contrat d’assurance vie ? Si oui, comment procéder et quels sont les risques associés ? Cet article vous apporte les réponses à ces questions.

Les crypto-actifs et l’assurance vie : une possibilité récente

L’assurance vie est traditionnellement un outil d’épargne privilégié par les Français. Avec plus de 1 700 milliards d’euros investis fin 2023, il s’agit d’un placement incontournable. Toutefois, l’émergence des crypto-actifs a bouleversé le paysage financier et pose la question de leur intégration dans les contrats d’assurance vie.

Lire également : Comment l’assurance soutient-elle les projets d’agriculture verticale ?

Cette possibilité est relativement récente. En effet, ce n’est qu’en 2019 que l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) a autorisé l’inclusion des actifs numériques dans les contrats d’assurance vie. Cette décision a été prise suite à la promulgation de la loi Pacte, qui a pour objectif de simplifier la vie des entreprises et de favoriser l’investissement.

Les crypto-actifs peuvent être intégrés dans l’assurance vie de deux manières : soit directement, en achetant des bitcoins ou autres cryptomonnaies, soit indirectement, via des fonds d’investissement spécialisés dans les actifs numériques.

A lire aussi : Peut-on souscrire une assurance pour les initiatives de compostage communautaire ?

Comment intégrer des actifs numériques dans son contrat d’assurance vie ?

Intégrer des actifs numériques dans son contrat d’assurance vie n’est pas une démarche à prendre à la légère. Il est nécessaire de passer par plusieurs étapes, et de prendre en compte différents éléments.

Tout d’abord, il faut choisir un assureur proposant cette option. En effet, bien que l’AMF ait autorisé cette pratique, tous les acteurs du marché ne la proposent pas. Ensuite, vous devez déterminer la part de votre épargne que vous souhaitez allouer aux actifs numériques. Cette décision doit être prise en tenant compte de votre profil d’investisseur et de votre tolérance au risque.

Une fois ces éléments déterminés, vous pouvez procéder à l’achat des actifs numériques. Pour cela, vous pouvez passer par une plateforme d’échange de cryptomonnaies, ou par un fonds d’investissement spécialisé. Ces derniers sont plus sécurisés, mais aussi plus coûteux.

Quels risques pour les investisseurs ?

Intégrer des actifs numériques dans son contrat d’assurance vie comporte des risques. Tout d’abord, il s’agit d’un marché extrêmement volatil. Les cours des cryptomonnaies peuvent connaître de fortes fluctuations, ce qui peut entraîner des pertes importantes.

De plus, il faut rappeler que les actifs numériques ne sont pas régulés de la même manière que les actifs financiers traditionnels. En cas de problème (piratage, faillite de la plateforme d’échange…), vous n’avez pas la même protection que pour un investissement en actions ou en SCPI.

Enfin, l’AMF rappelle qu’il n’existe aucune garantie de rendement avec les actifs numériques. La valeur de votre investissement peut donc diminuer, voire devenir nulle. Il est donc important de ne pas y investir plus que ce que vous êtes prêt à perdre.

Quel avenir pour les actifs numériques dans l’assurance vie ?

Si l’intégration des actifs numériques dans l’assurance vie est désormais possible, cette pratique reste encore marginale. Cependant, l’intérêt pour les cryptomonnaies ne cesse de croître, et leur inclusion dans les contrats d’assurance vie pourrait devenir plus courante dans les années à venir.

Pour autant, il ne faut pas oublier que les crypto-actifs restent un investissement risqué. Leur intégration dans l’assurance vie ne doit pas être une décision prise à la légère, mais doit être le fruit d’une réflexion approfondie. De plus, il est crucial de se tenir informé des évolutions réglementaires et des risques associés à ces actifs.

En somme, l’assurance vie est un placement qui évolue avec son temps. L’inclusion des actifs numériques dans les contrats est un nouvel horizon pour les investisseurs, mais reste un terrain à aborder avec prudence.

L’impact de la technologie blockchain sur l’assurance vie

Depuis l’avènement de la technologie blockchain, l’industrie des services financiers connaît une transformation radicale. Les crypto-actifs, basés sur cette technologie, sont devenus un nouveau véhicule d’investissement potentiels dans le monde des assurances vie.

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle est principalement connue pour être la technologie sur laquelle s’appuient les crypto-actifs tels que le Bitcoin. Cependant, son potentiel dépasse de loin les simples monnaies numériques. En effet, la blockchain a le potentiel de révolutionner de nombreux secteurs de l’économie, dont l’assurance vie.

L’utilisation de la blockchain dans l’assurance vie permettrait une transparence accrue et une réduction des coûts. Les transactions effectuées avec des actifs numériques sont enregistrées de manière transparente et indélébile sur la blockchain, ce qui permet de réduire les risques de fraude. De plus, l’utilisation de contrats intelligents pourrait automatiser le processus de règlement des sinistres, ce qui réduirait les coûts et accélérerait le versement des prestations.

Cependant, l’intégration de cette technologie dans l’assurance vie n’est pas sans défis. Elle requiert une connaissance précise de son fonctionnement, ainsi qu’un cadre réglementaire adapté. À l’heure actuelle, les banques centrales et autres autorités de régulation sont encore en train d’étudier le meilleur moyen de réguler les actifs numériques.

Le rôle des prestataires de services d’actifs numériques dans l’assurance vie

Si vous envisagez d’intégrer des actifs numériques à votre contrat d’assurance vie, il est important de comprendre le rôle des prestataires de services d’actifs numériques (PSAN). Ces entités, régulées par l’AMF, ont pour mission de faciliter l’accès aux actifs numériques pour les investisseurs.

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, les PSAN peuvent offrir différents services. Par exemple, ils peuvent faciliter l’achat et la vente d’actifs numériques, ou proposer des services de gestion de portefeuille. De plus, certains PSAN offrent des services de conseil pour aider les investisseurs à comprendre les risques et les opportunités associés aux crypto-actifs.

Cependant, il est important de noter que le choix d’un PSAN doit être effectué avec soin. En effet, tous les prestataires ne sont pas égaux en termes de sécurité et de fiabilité. Avant de choisir un PSAN, il est recommandé de vérifier qu’il est bien enregistré auprès de l’AMF, et de se renseigner sur sa réputation et ses pratiques en matière de sécurité.

Conclusion

L’inclusion des actifs numériques dans les contrats d’assurance vie est une évolution majeure du secteur financier. Elle offre de nouvelles opportunités d’investissement, mais aussi de nouveaux défis. En dépit de l’éventualité d’une perte en capital, l’attrait pour les crypto-actifs est indéniable, surtout pour les investisseurs au profil de risque élevé.

En revanche, l’investissement dans les actifs numériques nécessite une compréhension approfondie de la technologie blockchain et des spécificités des crypto-actifs. De plus, il est crucial de se tenir informé des évolutions réglementaires et des risques associés à ces actifs.

Dans le cadre de l’assurance vie, l’investissement en actifs numériques doit être envisagé avec prudence. Il est recommandé de se rapprocher de professionnels qualifiés, tels que les prestataires de services d’actifs numériques, pour bénéficier de conseils avisés. Enfin, chaque investisseur doit prendre en compte son profil de risque et être conscient que l’investissement en crypto-actifs peut entraîner une perte en capital, voire la totalité de l’investissement.